LE DEUIL "PROLONGE", UN TROUBLE PSYCHIQUE?

C'est ce que nous dit la version revisitée du DSM V , bible des maladies psychiques.... Je me souviens d'un de mes professeurs qui se demandait parfois


si la "psychiatrie n'était pas devenue folle"... Et je m'interroge.


Alors oui, un deuil peut parfois se compliquer et demande de la vigilance et, dans certains cas rares, un suivi médical et une médication. Et en même temps, gardons à l'esprit que le deuil se vit au rythme de chacun. Que 6 mois après une perte, voire plus encore, certains sont au coeur d'un tumulte émotionnel qui secoue souvent à retardement et pas immédiatement suite au décès. Et que cela est sain et signe que le processus de deuil suit son chemin. Que médicamenter pour endormir certaines manifestations psychiques normales bloque le processus de deuil.


Le deuil est un évènement de vie, un passage difficile que nous traverserons tous un jour où l'autre, une expérience de vie bien souvent subie et qui peut nous transformer et nous apprendre que nous sommes parfois "bien plus que ce que nous pensions être".


Alors je crois que le DSMV est à connaître des médecins et psychiatres et en même temps... à manipuler avec discernement et précaution!


https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/qu-est-ce-que-le-trouble-du-deuil-prolonge?fbclid=IwAR0Pa3nTch3xUlgKgxbc_RvbR07C3aQvCK34hU9O-VhS7Yu0pZ69kN05boQ

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
deuil Luxembourg, deuil Moselle, formation deuil, cérémonie funéraire, accompagnement, obsèques, funérailles, vie